Actualités

Vous comptez ouvrir votre salon les 24 et 31 décembre : comment déroger au repos du dimanche pour les salariés ?

Les  fêtes de fin d’année sont traditionnellement un moment fort pour la profession et la possibilité d’ouvrir les dimanches 24 et 31 une réelle opportunité. Les activités de coiffure sont considérées comme des activités artisanales et non commerciales ; elles obéissent donc à des règles différentes y compris en matière de repos dominical. Les salons de coiffure ne peuvent par principe pas faire travailler leurs salariés le dimanche, y compris le 24 et le 31 décembre sauf dérogation accordée par le Préfet y compris lorsqu’il y a un accord de branche et ce dans la mesure où la coiffure n’est pas une activité de commerce de détail.

Un chef d’entreprise peut par principe ouvrir son salon et travailler seul le dimanche. Il existe toutefois localement des arrêtés préfectoraux qui interdisent toute ouverture d’un salon de coiffure le dimanche. Pour les connaître, il appartient à chaque chef d’entreprise de se renseigner sur ce point auprès de sa préfecture.

Il existe par ailleurs des cas particuliers comme les salons implantés dans les centres commerciaux ou encore des spécificités régionales.

Afin d’être en mesure de travailler sereinement les 24 et 31 décembre chaque chef d’entreprise doit donc suivre en amont un processus bien identifié et obtenir les autorisations adéquates.

L’équipe d’experts juridiques de l'UNEC est à votre service pour vous accompagner dans ces démarches.

 


Retour

Ils sont partenaires de l'UNEC

  • Institutions de la coiffure
  • DGE
  • Loreal professionnel
  • Mutex
  • Cegeco