Actualités

Il arrive ! Le nouveau numéro du magazine des adhérents à l'UNEC.

Au sommaire de l'UNEC Mag : un dossier très complet sur les enjeux de la formation, une plongée dans l'univers des coiffeur à travers le prisme du numérique, l'interview de Ludovic Geheniaux, le talent à l'origine du sublime look de l'affiche du prochain salon MCB, nos habituels conseils juridiques et bien plus encore !

L'EDITO DU PRESIDENT

Cher(e)s collègues,

Ce début d’année 2018 semble être synonyme de renouveau, de mutation, de remise en question à de multiples niveaux. Les lignes bougent, le gouvernement s’active, consulte, propose et il est de notre devoir de rester alerte et proactif afin que notre beau métier s’engage dans un cercle vertueux de développement.

Au-delà des ordonnances Macron qui se mettent doucement en place et de l’actuelle loi PACTE qui prépare l’avenir des entreprises françaises, c’est la formation de nos jeunes qui cristallise ces derniers mois toute l’attention. Et le sujet est loin d’être annexe car c’est bien du futur de la profession dont il est question : je suis notamment heureux et satisfait de constater que le gouvernement a entendu la voix de l’UNEC en ce qui concerne l’épineux sujet de l’apprentissage ! Auditionnée il y a déjà quelques semaines nous avions fait un certain nombre de propositions afin de valoriser cette voie auprès des jeunes mais aussi des entreprises – cette voie qui pour nous reste LA voie royale menant à notre cher métier. L’apprentissage mérite d’être reconnu comme une voie de passion, d’excellence et d’avenir pour les jeunes, leurs familles et les entreprises.  

Modulariser le parcours en créant des passerelles vers d'autres métiers et vice versa, favoriser son accès à n'importe quel âge et depuis n'importe quelle formation initiale avec des systèmes d'équivalence, créer un sas a l'entrée, assouplir les règles liées au temps de travail de façon à permettre aux apprenants de s'entraîner aux gestes, valoriser le rôle et de la fonction de maître d’apprentissage, sont autant d’axes que nous avons défendu et qui ont retenu l’attention du gouvernement. Ce dernier s’engage aujourd’hui aux côtés des partenaires sociaux, des branches professionnelles, des régions et de tous les acteurs concernés, dans une mobilisation nationale sans précédent pour une meilleure orientation et une transformation profonde de l’apprentissage.

Il est vrai que le métier de coiffeur n’est pas immuable, il ne l’a jamais été. Il a toujours su s’adapter. C’est notre rôle, sa raison d’être, sa fierté même. A nous d’être ambitieux et de relever le défi d’une mutation de l’apprentissage bénéfique et nécessaire. Nous nous sommes donné les moyens de réussir, maintenant il faut aboutir : nous sommes en bonne voie !

Il convient maintenant d’être vigilant à la transformation des engagements dans le projet de loi, l’UNEC y veillera.

 


Retour

Ils sont partenaires de l'UNEC

  • Institutions de la coiffure
  • DGE
  • Loreal professionnel
  • aesio
  • Cegeco