Actualités

Bernard Stalter, Président de l’UNEC avait déjà interpellé Emmanuel Macron sur le sujet lors de la campagne à l’élection présidentielle : l'U2P vient de lancer une campagne de mobilisation pour défendre les intérêts des artisans, des commerçants et des professionnels libéraux dans la perspective du prélèvement de l’impôt par les entreprises à compter du 1er janvier 2019.
 
Un sondage exclusif mené par l’institut Yougov pour l’U2P, réalisé début avril, révèle que :

  • 65% des Français sont en désaccord avec la réforme telle qu'elle est prévue. 42% des Français pensent que c’est à l’État, et à l’État seul, de gérer l’impôt sur le revenu, et 23% estiment que l’État doit prévoir des compensations financières si cette mission est attribuée aux chefs d’entreprise.

Enfin, près de 3 Français sur 4 jugent anormal que leur employeur ait accès à leur taux d’imposition et refusent ce mélange des genres entre vie professionnelle et vie privée.

Il est particulièrement important que la coiffure saisisse l’opportunité donnée par l’U2P pour se mobiliser à nouveau sur ce dossier qui est loin d’être anodin : à chacun son expertise, à chacun ses missions !


Ce qui est demandé :

  1. Que la mise en œuvre du dispositif soit simplifiée ;
  2. Que les frais et la charge de travail supplémentaire que cette réforme représente pour l’employeur, soient indemnisés ;
  3. Que le chef d’entreprise soit protégé des nouveaux risques juridiques encourus.

Vous pouvez soutenir cette action en signant la pétition initiée par l’U2P en cliquant ICI 


Retour

Ils sont partenaires de l'UNEC

  • Institutions de la coiffure
  • DGE
  • Loreal professionnel
  • Mutex
  • Cegeco