Actualités

Un formateur occasionnel intervient ponctuellement dans votre établissement ? Oubliez le contrat saisonnier !

Pratique et attractif pour son économie d’indemnités de fin de mission à verser au salarié, le contrat saisonnier (ou contrat d’usage*) obéit pourtant à certaines règles. Mal utilisé, il peut faire l’objet d’une condamnation et être automatiquement requalifié en CDI.

| Lire la suite...

Les entreprises peuvent demander le bénéfice d'une aide financière de l'Etat pour l'embauche d'un 1er salarié lorsqu'elles remplissent certaines conditions cumulatives.

Quelles sont ces conditions ?

  • Ne pas appartenir à un groupe (au sens de l'article L. 2331-1 du code du travail) ou à un groupe d'entreprises de dimension communautaire (au sens des articles L. 2341-1 et L. 2341-2 du même code)
  • Embaucher un salarié en contrat à durée indéterminée ou en contrat à durée déterminée de plus de douze mois
  • Signer un contrat respectant les conditions ci-dessus et dont la date d’effet est comprise entre le 9 juin 2015 et le 8 juin 2016
  • Ne pas avoir été lié, dans les douze mois précédant l'embauche du salarié, à un salarié par un contrat de travail poursuivi au-delà de la période d'essai.

Pour savoir comment bénéficier de cette aide, contactez l'UNEC : 01 42 61 53 24 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Une fréquentation record

Temps fort de la Coiffure sur le plan national et international, le MCB by BS a ouvert ses portes du 20 au 21 Septembre 2015.

Une édition couronnée de succès puisque plus de 40 000 professionnels venus du monde entier ont répondu présent sur ces deux journées !

Au travers d’un riche programme de conférences, démonstrations techniques, performances scéniques et shows Haute Coiffure, les visiteurs ont pu découvrir et apprécier les innovations du secteur ainsi que toutes les tendances de la saison.

Cette année marque aussi le retour des grands noms et des grandes enseignes de la profession.

| Lire la suite...

Vendredi 4 septembre dernier, Europe 1 évoquait dans son journal de 8h le projet de Loi Macron 2.

Employant les termes « d’Uberisation de l’économie », la journaliste nous informait de l’étude, par le Gouvernement, d’une possible réforme visant à assouplir le droit du travail. Appliquée au secteur de la coiffure, cette évolution législative, si elle était adoptée, viendrait remettre en question l’obligation de détention d’un diplôme pour ouvrir son propre salon.

Le Président de l'UNEC, monsieur Bernard Stalter, sera reçu au Ministère de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique, le 21 Septembre prochain.

| Lire la suite...

En juillet 2015, le gouvernement a mis en place une aide pour les TPE concernant l’embauche d’un jeune apprenti.

De nombreuses questions sont parvenues au service juridique de l’UNEC sur l’apprentissage en général.

| Lire la suite...

Ils sont partenaires de l'UNEC

  • Institutions de la coiffure
  • DGE
  • Loreal professionnel
  • Mutex
  • Cegeco