Actus professionnelles

De nouveaux accords collectifs ont récemment été étendus par le Ministère du travail dans le domaine des rémunérations, de la santé et de la formation. 

SALAIRES ET PRIME D'ANCIENNETE

De nouvelles grilles de salaires sont applicables au 1er janvier 2016. La prime d’ancienneté n’a pas été revalorisée, seuls les salaires évoluent.

| Lire la suite...

Rappel : les entreprises qui embauchent leur premier salarié entre le 9 juin 2015 et le 8 juin 2016 ont droit à une aide financière de 4 000 euros sur deux ans depuis le 3 juillet 2015.

La DGEFP (Délégation Générale à l'Emploi et à la Formation Professionnelle) a récemment précisé les modalités de cette aide.

 

QUESTIONS / REPONSES

  • Comment est versée cette aide ?

Cette aide est versée à la fin de chaque période trimestrielle, à raison de 500€ maximum par trimestre. Son montant est calculé proportionnellement à la durée du temps de travail du salarié, à condition que cette durée soit inférieure au temps plein.

| Lire la suite...

Signé le 8 Juillet 2015, l’avenant N°37 à la CCN de la Coiffure et des Professions connexes relatif aux rémunérations minimales et à la prime d’ancienneté a été étendu par arrêté en date du 26 novembre 2015.

Il est paru au Journal Officiel du 8 décembre 2015 (JORF n°0284 du 8 décembre 2015 page 22620 texte n° 67).

Les nouvelles grilles de salaires sont applicables au 1er janvier 2016. La prime d’ancienneté n’a pas été revalorisée, seuls les salaires évoluent.

| Lire la suite...

Rappel : Chaque établissement recevant du public (ERP) avait initialement jusqu’au 27 Septembre 2015 pour déposer son dossier Ad’Ap (Agenda d’Accessibilité programmée) en mairie.

Vous n’avez pas encore remis votre dossier ? Pas de panique, vous avez jusqu'au 31 décembre 2015 pour déposer votre dossier, sans pénalités, à condition de justifier votre retard.

| Lire la suite...

Pour faire face à la fraude à la TVA (estimée à 14 milliards d'euros), l’État va renforcer la sécurité des caisses enregistreuses.

Sous réserve d’un vote en décembre, ce projet de loi de Finances 2016 devrait bientôt contraindre les commerçants à s’équiper d’un logiciel de sécurité.

Sans caisse sécurisée au 1er Janvier 2018, les chefs d’entreprise s’exposent à une amende de 5 000 euros.

Pour plus d’informations, contactez l’UNEC
au 01.42.61.53.24 ou par email à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.