Actualités

Lorsque l'on s'attaque à la jeunesse, à la musique et à un certain art de vivre à la française, on s'attaque aussi à la liberté.

L'UNEC tient à réaffirmer sa solidarité à l'égard des victimes des attentats qui ont été perpétrés dans la soirée du vendredi 13 novembre à Paris.

Nous nous sentons concernés au premier chef par le sens de cet acte horrible. L'idéologie véhiculée par ces terroristes vise à tout interdire, à tout condamner et à rendre le monde triste.

Nous représentons les coiffeurs qui travaillent au quotidien pour offrir aux français une certaine expression artistique, une joie de vivre et une diversité. Dans un monde où tout est interdit, il n'y aura pas plus de place pour les coiffeurs qu'il n'y en aura pour la beauté et le bien-être des concitoyens. Nous appelons l'ensemble des coiffeurs à combattre l'obscurantisme et la violence par leur créativité au quotidien.

 

Tous droits réservés

"Fluctuat Nec Mergitur"


Retour