Actualités

Dans sa mission de valorisation du métier de coiffeur, l'UNEC positionne le savoir-faire et l’excellence de la profession : les collections de l’équipe artistique de l’UNEC (via Coiffeur en France) et l’organisation des concours par une structure dédiée (UNEC Concours) en témoignent.

Les compétitions de coiffure sont l’occasion de mettre à l’honneur toute une profession. Elles offrent la possibilité à de jeunes talents de parfaire leur technique, de développer leur créativité et d’affiner leur geste. C’est aussi l’occasion pour eux de se faire une place parmi les « Grands ».

Justine représentera les coiffeurs français du 10 au 16 août 2015 à São Paulo au Brésil

Justine Gaubert a remporté la médaille d’or pour la coiffure lors des Olympiades des métiers à Strasbourg. A seulement 20 ans, elle représentera la France lors de la finale internationale à Sao Paulo. Rencontre avec une étoile montante de la coiffure.

UNEC : Après Ekaterinbourg en novembre 2014 pour la coupe d’Europe de coiffure, direction Strasbourg pour monter sur la plus haute marche du podium lors des Olympiades des métiers en janvier 2015, comment vous sentez-vous ?

Justine Gaubert : Je suis heureuse, je réalise mon rêve. Après avoir couru un sprint en Russie, je viens de réaliser un marathon en Alsace. Les Olympiades des métiers, c’est très différent d’une Coupe d’Europe. Il faut tenir sur la longueur, et j’ai tenu. J’ai toujours voulu gagner des titres. J’ai énormément travaillé pour les remporter, jusqu’à 3 heures d’entrainement par jour en plus de mon travail. J’ai aussi pu compter sur le soutien de mon compagnon et de mon entourage, indispensable ! 

UNEC : Comment se prépare-t-on à une finale internationale des Olympiades des métiers ?

J.G. : Comme un sportif de haut niveau ! Jusqu’à notre départ pour le Brésil en août 2015, nous avons 3 semaines de préparation technique prévues. C’est l’occasion de parfaire le geste, de travailler le mouvement afin de faire évoluer les coiffures vers la perfection. Il y aura 8 épreuves au Brésil assez proches de ce que j’ai fait à Strasbourg. Je travaille et retravaille sans cesse mes coupes, ma technique.

Avec l’équipe de France des corps de métier, nous sommes allés à l’INSEP pour la préparation mentale et physique. Cette étape est fondamentale. Nous apprenons à gérer notre stress, notre temps, le décalage horaire et aussi notre posture. On a tendance à mal se positionner en compétition, cela peut être gênant pour la suite. C’était hyper impressionnant de se rendre dans ce haut lieu de la compétition. Nous avons croisé l’équipe féminine de Basket, impressionnant. Vivement août pour vivre cette formidable aventure !


Retour