Chef d’entreprise de coiffure : comment gérer sa formation continue pour devenir un expert ?


Publié le 20 octobre 2022

formation-continue-coiffeur

Pour rester performant tout au long de sa carrière, un gérant d’un salon de coiffure doit penser à se former. En effet, les gestes professionnels et tendances évoluent et se perfectionnent. De même, les nouveaux outils de gestion numériques sont indispensables à maîtriser pour rester en phase avec les usages des clients. La formation continue pour coiffeur se révèle être le dispositif le plus efficace pour apprendre ou s’améliorer !

Formation du chef d’entreprise

Dans le secteur de la coiffure, il est important de rester au fait des nouvelles tendances, produits et techniques. Mais il existe d’autres domaines dans lesquels le chef d’entreprise doit réussir à maîtriser les changements et innovations : gestion du digital, aspects juridiques, management, comptabilité… Ces compétences ne s’acquièrent pas sans mal, et il est important de pouvoir faire appel à des organismes de formation, pour devenir un expert. La formation en continu permet au gérant d’un salon de coiffure d’améliorer les performances de son entreprise.

La CFP (contribution à la formation professionnelle) dans le domaine de la coiffure ouvre droit à la formation continue pour un travailleur indépendant, ainsi que pour son conjoint-collaborateur. La contribution unique à la formation professionnelle et à l’alternance est réservée, quant à elle, aux artisans assimilés salariés. Ses dispositifs permettent d’accéder à des formations variées et en nombre.

Quelle formation en continu choisir dans la coiffure ?

Il existe de nombreuses formations sur des sujets divers, qui sont proposées par des organismes publics ou privés. La première étape avant de commencer une formation pour adulte dans le domaine de la coiffure est d’identifier ses lacunes. La seconde est de choisir sa formation, qui doit répondre à un besoin. La troisième étape consiste à sélectionner son centre de formation. Pour pouvoir accéder aux aides publiques, celui-ci doit être certifié QUALIOPI, à compter du 1er janvier 2022. Cette certification permet de faire le tri entre les organismes de formation compétents et ceux qui sont moins professionnels. Le choix de votre formation passe par plusieurs points à évaluer :

I2CR, un institut pour réussir tout au long de sa vie de chef d’entreprise de coiffure

Imaginé et conçu par l’UNEC pour les porteurs de projets liés à la coiffure, l’I2CR, Institut Coiffeur Créateur Repreneur propose un accompagnement complet, inédit et sur-mesure aux professionnels en devenir, à ceux déjà établis et souhaitant se développer ainsi qu’à ceux qui souhaitent céder leur entreprise. « C’est un outil au service de toute une profession, 8 modules de formation s’adressant aux professionnels du secteur, du primo-créateur repreneur aux professionnels confirmés et freelances jusqu’aux cédants. Cet institut, qui œuvrera dès 2023, aura vocation à donner aux porteurs de projets toutes les chances de réussir l’entrepreneuriat, de pérenniser les affaires mais également d’accompagner les coiffeurs voulant céder leur salon dans le cas d’un départ à la retraite ou d’un changement de profession. » souligne Christophe Doré, Président de l’UNEC.

Aides et financement

Pour financer sa formation dans la coiffure, le chef d’entreprise doit payer chaque année une contribution à la formation professionnelle. Comme pour tous les domaines, dans la coiffure, la CPF est versée à l’URSSAF. Le chef d’entreprise, qui exerce une activité artisanale, dépend du FAFCEA (Fonds d’assurance formation des chefs d’entreprises artisanales) et du Conseil de la formation de la chambre des Métiers et de l’artisanat pour les formations interprofessionnelles.

Les artisans assimilés salariés (chefs d’entreprise rattachés au régime général de la Sécurité sociale des salariés) dépendent, quant à eux, de l’OPCO EP (opérateur de compétences des entreprises de proximité). Les chefs d’entreprise dans le domaine de la coiffure bénéficient donc d’un financement pour leur formation continue de coiffeur, assuré par ces différents fonds de gestion.

Des aides à la formation en coiffure pour les chefs d’entreprise sont mises en place, et notamment un avantage fiscal par le biais d’un crédit d’impôt formation. Tous les chefs d’entreprise, quels que soient leurs statuts (à l’exception des microentreprises), peuvent bénéficier de cette aide jusqu’au 31 décembre 2022. Certaines contributions sont attribuées à des chefs d’entreprise au niveau régional. Pour des informations plus détaillées, il est possible de consulter le site de l’Agence France entrepreneur et le site les-aides.fr.