Se former

Comme tout métier, celui de coiffeur ne s’improvise pas. Etre un bon professionnel nécessite tout d’abord des apprentissages techniques, des aptitudes pour le monde de la mode et des arts ainsi que des qualités relationnelles nécessaires au contact avec la clientèle.

Pour autant, être qualifié ne suffit pas. Ce métier plus que tout autre oblige à s’adapter en permanence aux modes et tendances. Cela implique donc pour les professionnels de la branche de se perfectionner tout au long de leur vie professionnelle afin de pouvoir s’adapter à la fois aux produits et aux techniques qui évoluent en permanence et conserver ses aptitudes à créer et à conseiller une clientèle toujours plus demandeuse de conseils.


Le métier de coiffeur

Le coiffeur, homme ou femme d’élégance, de goût et de mode, doit avoir de l’imagination, le sens des formes, des couleurs et de l’harmonie. Visagiste à l’œil exercé, il doit également conseiller le client dans le choix d’un style de coiffure et proposer des soins capillaire adaptés en vue d’entretenir, nourrir, soigner et préserver le cheveu. Le coiffeur peut selon le cas proposer des prestations de barbier.

Les débouchés

  • Coiffeur polyvalent en salon (salarié)
  • Coiffeur-coloriste en salon (salarié)
  • Coiffeur manager en salon (salarié)
  • Chef d’entreprise de coiffure
  • Coiffeur polyvalent en établissements de soins
  • Coiffeur à domicile
  • Coiffeur studio / TV-spectacles
  • Coiffeur perruquier-posticheur
  • Coiffeur homme/barbier
  • Coiffeur-formateur
  • Professeur de coiffure
  • Responsable des ventes de produits de coiffure
  • Responsable de magasin coiffure

Formation initiale

Plusieurs diplômes permettent d’accéder au métier de coiffeur selon le profil et le niveau d’études.


CAP COIFFURE (référentiel de 2007), diplôme de niveau V | Obtenu en 2 ans après la classe de 3ème, soit par la voie de l’apprentissage dans un Centre de Formation des Apprentis (CFA), soit par la voie scolaire dans un lycée professionnel ou dans un établissement privé.

MENTION COMPLÉMENTAIRE (MC), coiffure, coupe, couleur (diplôme de niveau V | La mention complémentaire est destinée à renforcer l’employabilité des jeunes titulaires d’un CAP qui ne poursuivront pas leur formation vers le BP. Elle est décernée à l’issue d’un cursus suivi par la voie de l’apprentissage, par la voie scolaire ou en établissement privé sur 1 an.

BREVET PROFESSIONNEL (BP) Diplôme de niveau IV | Il se prépare en 2 ans après le CAP par la voie de l’alternance (apprentissage ou contrat de professionnalisation). Ce diplôme est important pour ouvrir et gérer un salon de coiffure. Si le chef d’entreprise ne détient pas cette qualification, l’un de ses collaborateurs doit impérativement la détenir pour assurer une présence permanente et effective de ce diplôme dans le salon.

BAC PRO PERRUQUIER-POSTICHEUR, diplôme de niveau IV | Ce diplôme est délivré aux suites d’une formation de 3 ans où sont enseignées la fabrication et la pose de perruques en cheveux naturels et synthétiques. Il permet par la suite de travailler pour le cinéma ou le théâtre.

BREVET DE MAÎTRISE (BM), diplôme de niveau III | Il permet d’assurer la gestion d’un salon de coiffure, d’enseigner aux apprentis. Le BM est délivré par les Chambres de Métiers et de l’Artisanat. Il se prépare en 2 ans. Pour y accéder, il faut avoir au moins 19 ans et être titulaire du BP ou justifier de 5 ans d’activité professionnelle. Il se prépare en formation continue ou en alternance.

BTS DES MÉTIERS DE LA COIFFURE (référentiel créé en 2013), diplôme de niveau III | Le BTS des métiers de la coiffure peut être délivré au terme d’un cursus de 2 ans à tout élève ayant obtenu un bac orienté scientifique et technique, ou à tout professionnel titulaire du BP.

CQP (certificat de Qualification Professionnelle) RESPONSABLE DE SALON DE COIFFURE Ce titre professionnel s’adresse spécifiquement aux collaborateurs qui souhaitent évoluer dans leur parcours professionnel ou aux futurs repreneurs et créateurs de salon. Il comprend 240 heures de formation réparties dans 6 domaines (encadrement, gestion communication, management, …). Les centres de formation dispensant les enseignements pour l’obtention de ce titre sont homologués par la CPNEFP (Commission Professionnelle de Nationale de l’Emploi et de la Formation Professionnelle) de la branche.

Formation continue

Les métiers de la coiffure, plus que tout autres, obligent à s’adapter en permanence aux modes et tendances. Cela implique donc pour les professionnels de la branche de se perfectionner tout au long de leur vie professionnelle afin de pouvoir s’adapter à la fois aux produits et aux techniques qui évoluent en permanence et conserver ses aptitudes à créer et à conseiller une clientèle toujours plus exigeante.

C’est pourquoi l’UNEC a créé son organisme de formation continue :
L’Institut National de Formation Coiffure (INFC).

L’INFC propose une gamme de formations à destination des coiffeurs salariés ou chefs d’entreprise, ainsi que des parcours de formation et de professionnalisation à l’attention des élus de l’UNEC.

Les stages de l’INFC sont ouverts à tous chefs d’entreprise et salariés ayant au minimum un CAP COIFFURE. Ils ont principalement lieu sur une journée et les lundis.

Formation digitale pour booster son salon, développer la rentabilité de son entreprise, formation qualité de service ou encore marketing, sans oublier les formations techniques (stage barbier), l’INFC accompagne les professionnels dans leurs besoins en formation.