Actualités

Un an après l’engagement d’Emmanuel MACRON au Congrès de l’UNEC, le décret confortant l’exigence de qualification professionnelle préalable à l’installation vient de paraître au Journal Officiel.

L’UNEC se sera battue durant plus de 18 mois pour remporter son combat contre la dérèglementation de la profession.

Suite au succès de l’opération « J’aime mon coiffeur » menée intensivement sur tout le territoire français, ainsi qu’aux différentes rencontres des représentants de l’UNEC avec Emmanuel MACRON, alors Ministre de l’Economie et des Finances, et ses services, la Coiffure semblait avoir gagné son combat en faveur du maintien de la qualification professionnelle préalable à l’installation.

Cela était sans compter les revirements de situation de dernière minute, fin 2016, après le départ d’Emmanuel MACRON du gouvernement.

En effet, au moment de l’écriture du décret, les services de Bercy faisaient marche arrière en proposant de remplacer l’exigence de Brevet Professionnel par « trois années d’exercice dans la profession ».

Une nouvelle intervention du Président de l’UNEC a permis d’éviter cette catastrophe et, après ces rebondissements successifs, nous obtenons enfin victoire.

Le décret sur les qualifications professionnelles, paru au Journal Officiel du 6 mai 2017, sera applicable au 1er juin 2017.


Nous avons désormais la garantie que :

  • Le Brevet Professionnel est indispensable pour l’ouverture d’un salon de coiffure
  • Le CAP est indispensable pour l’exercice de la coiffure à domicile
L’exigence de qualification professionnelle est non seulement un gage de sécurité et d’hygiène vis-à-vis des consommateurs, mais elle contribue à valoriser la profession et la tirer vers le haut.


L’UNEC est fière de cette victoire pour la profession !

L’Union Nationale des Entreprises de Coiffure (UNEC) lance la pétition « Défendons les Coiffeurs ! » afin d’interpeller les candidats à l’élection présidentielle sur la nécessité de prendre des mesures concrètes pour valoriser et défendre le métier de Coiffeur.
 
Dans un contexte de marasme économique et de chômage subis par de nombreux français, la Coiffure est aujourd’hui l’un des rares secteurs à tirer son épingle du jeu. Avec un chiffre d’affaire annuel de 6,16 milliards d’euros, elle représente le 2e secteur de l’artisanat !

Métier de passionnés dont le savoir-faire français s’exporte mondialement, la coiffure est un projet d’avenir pour de nombreux jeunes. En effet, avec une filière structurée et des diplômes de qualité, la coiffure offre des possibilités d’apprentissage et d’évolution exceptionnelles !

Pourtant les Coiffeurs souffrent d’un déficit d’image et les entreprises de coiffure n’ont souvent pas le soutien nécessaire pour embaucher plus et se développer, alors que les besoins en main d’œuvre sont considérables.

Afin de sensibiliser les candidats sur l’urgence de prendre des mesures concrètes pour valoriser la Coiffure, soutenir la formation et la transmission du savoir-faire, l’UNEC lance la campagne « Défendons les Coiffeurs !».  Nous invitons l’ensemble des professionnels de la Coiffure, de l’Artisanat et l’ensemble des français à signer cette pétition.

Parce que défendre les Coiffeurs, c’est favoriser l’embauche et la création d’entreprise, défendre la qualité de service et la sécurité des clients, valoriser une filière de qualité et d’avenir !



Signez la pétition Défendons les Coiffeurs !

Retrouvez toutes nos propositions dans le dossier à télécharger


Document(s) disponible(s)
Propositions Défendons les Coiffeurs 1,059.34 KB Télécharger

Le 20 mars 2017, Bernard Stalter s’est rendu dans le département de Côte-d’Or où il a visité deux entreprises artisanales, notamment le salon de coiffure NEW HAIR, de Mme GIFFARD, à Dijon.

| Lire la suite...

Selon le Décret n° 2017-267 du 28 février 2017, les apprentis de moins de 21 ans ont désormais droit à une prime de 335 € (quelle que soit la durée du contrat d'apprentissage), versée par l’Etat et sans conditions de ressources.

| Lire la suite...

L’UNEC forme depuis 2006 les jeunes élus de son organisation afin de leur donner les moyens d’aborder dans les meilleures conditions leurs missions et leurs responsabilités.

| Lire la suite...

Ils sont partenaires de l'UNEC

  • Institutions de la coiffure
  • DGE
  • Loreal professionnel
  • Mutex
  • Cegeco