Témoignages

Catherine Montesantos, adhérente et élue UNEC

Coiffeuse dans le Val d’Oise (95)

Cela fait 40 ans que je suis dans la coiffure et 35 ans que j’adhère à l’UNEC (ex-FNC).

Depuis que j’exerce mon métier, j’ai toujours entendu parler du réseau de l’UNEC. Ma formatrice Colette Fosse, Meilleur Ouvrier de France, appartenait déjà à la « fédé ». Lorsque je me suis installée en 1982, ce fut une évidence d’adhérer à l’Union.

J’y suis pour 3 raisons. Je me sens intégrée à un réseau, celui des coiffeurs. J’ai les informations en amont. Cela me permet d’anticiper les mises aux normes, par exemple. La nouvelle loi relative à l’accessibilité des salons en est un exemple très concret.
Je me sens accompagnée dans mon quotidien de chef d’entreprise. Je suis parfois face à des situations non gérables. L’UNEC m’apporte conseils et assistance.
Enfin, faire partie d’un réseau me permet de rencontrer des coiffeurs, d’échanger avec eux, de mutualiser des actions et de partager ma passion, celle de la coiffure !


Retour