Accueillir un apprenti en coiffure : quelles démarches, quelles aides ?

Apprenti-coiffure

En accueillant un apprenti au sein de votre salon de coiffure, vous lui donnez la chance de mettre en pratique les connaissances théoriques acquises dans son centre de formation. On vous explique comment cela se passe concrètement et ce que cela vous apporte à vous en tant que maître d’apprentissage.

Quel est le rôle du maître d’apprentissage ?

Rappelons d’abord que le maître d’apprentissage doit posséder un diplôme supérieur ou équivalent à celui que prépare son apprenti en coiffure. Il doit également justifier d’au moins trois années d’expérience dans le secteur concerné.

Son rôle est d’aider le nouvel arrivant à s’intégrer dans l’équipe, à se former et à gagner en assurance. Le maître d’apprentissage doit être en contact régulier avec le centre de formation pour suivre l’évolution de son apprenti. Pour vraiment progresser, ce dernier doit être mis en confiance. Par exemple, dans le monde de la coiffure, il faut veiller à ce qu’il construise peu à peu sa propre clientèle. Les habitués du salon peuvent demander à être coiffés par les employés qu’ils connaissent ; le maître d’apprentissage intervient alors pour valoriser son apprenti et le pousser à se lancer.

Certes, cela demande du temps au quotidien, mais il est très enrichissant de pouvoir transmettre son savoir. De plus, l’apprenti, en portant un regard neuf sur l’entreprise, permet de la faire évoluer.

Salon de coiffure : comment se lancer dans la recherche d’un apprenti ?

Un apprenti doit avoir entre 16 et 29 ans révolus (cette limite d’âge est toutefois supprimée pour les travailleurs handicapés et les sportifs de haut niveau). Il doit être inscrit dans un CFA et y préparer un diplôme pertinent par rapport au poste proposé. La durée du contrat est variable, entre 6 mois et 3 ans. Elle est déterminée, d’un commun accord, par le maître d’apprentissage, l’apprenti et le centre de formation, au moment de la signature. Le contrat peut être rompu à la demande de l’une des parties pendant les 45 premiers jours.

Pour trouver un apprenti pour votre salon, il vous suffit de poster une annonce en décrivant précisément ce que vous cherchez chez votre future nouvelle recrue (diplôme préparé, niveau d’expérience…) et en présentant le poste proposé. Sachez que la rémunération varie en fonction de l’âge de l’apprenti. Si celui-ci a plus de 26 ans, son salaire correspond au SMIC. C’est un élément à prendre en compte lorsque vous départagerez les candidats.

Quelles sont les aides à l’apprentissage en coiffure ?

Si vous hésitez encore, cet argument devrait finir de vous convaincre : pour motiver les entreprises à former des apprentis en coiffure, l’État propose de leur verser de l’argent.
Ainsi, si vous signez un contrat d’apprentissage à partir de janvier 2022 dans votre salon de coiffure, vous pourrez bénéficier de l’aide unique à l’apprentissage, à condition de remplir les critères suivants : l’entreprise n’emploie pas plus de 250 personnes, et elle cherche à engager un apprenti préparant une formation de niveau inférieur ou égal au bac (bac +2 pour l’outre-mer).

Si c’est votre cas, vous recevrez l’aide suivante :

• 4 125 € maximum pour la 1re année d’exécution du contrat ;
• 2 000 € maximum pour la 2e année ;
• 1 200 € maximum pour la 3e année.

Cette aide vous sera versée automatiquement chaque mois dès que vous aurez soumis le contrat à votre opérateur de compétences. Le versement est interrompu dès que le contrat est rompu.