Chômage partiel : nouveau report de la baisse des indemnisations

Comme précédemment annoncé la baisse des indemnisations au titre de l’activité partielle de droit commun (hors APLD coiffure et fermeture administrative) est reportée d’un mois :

Report au 1er mars de la baisse des indemnités d’activité partielle (salarié et employeur)

La réduction du taux de droit commun de calcul de l’indemnité d’activité partielle accordée aux salariés au titre des heures chômées, de 70 % à 60 % de leur rémunération brute de référence, est de nouveau reportée d’un mois au 1er mars et non au 1er février 2021.

En parallèle, le taux de calcul de l’allocation d’activité partielle de droit commun versée aux employeurs ne passera de 60% à 36% qu’à compter du 1er mars 2021. Il en ira de même pour le passage du montant plancher de l’allocation de 8,11 € à 7,30 €.

Report au 1er mars pour les salariés vulnérables ou gardant un enfant

Les paramètres de prise en charge des salariés se trouvant dans l’impossibilité de travailler évolueront au 1er mars et non au 1er février. Ces salariés continueront à bénéficier d’une indemnité de 70 % de leur rémunération après cette date, mais à compter du 1er mars, ces salariés n’ouvriront droit qu’à une allocation d’activité partielle de 60 % de la rémunération brute de référence, plafonnée à 4,5 Smic et limitée par un plancher de 7,30 €.

Sources :
Décret n° 2021-88 du 29 janvier 2021
Décret n°2021-89 du 29 janvier 2021