Communiqué de presse

Réforme des retraites : l’union nationale des entreprises de coiffure considère que ce projet de réforme va dans le bon sens même s’il reste encore des points à préciser.

Pour la première fois, les coiffeurs comme les artisans vont pouvoir disposer de la garantie de pouvoir percevoir une retraite d’un minimum de 1000€ net par mois, qui plus est indexé sur l’évolution du smic avec un plancher fixé à 85% du SMIC

A l’heure ou des dizaines de milliers de coiffeurs chefs d’entreprise peinent à percevoir une telle rémunération, cela constitue une belle avancée pour la profession même si cela reste insuffisant au regard de l’investissement personnel et financier consenti par certains tout au long de leur carrière

Autres points de satisfaction :

L’union nationale des entreprises de coiffure appelle à cesser ce mouvement de grève qui met les coiffeurs et beaucoup d’autres professions en difficultés financières et Bernard Stalter demande « un échelonnement des charges sociales pour accompagner les entreprises dans cette nouvelle période de crise.
Car l’heure n’est plus à la démonstration de force mais à la responsabilité sociale collective et au rassemblement de toutes les forces vives du pays pour bâtir un système pérenne, universel et inclusif ».