Coronavirus : réouverture des salons de coiffure en mai ?

Le Président Macron a dans son allocution du 13 avril évoqué un déconfinement progressif possible à partir du 11 mai. L’Union nationale des entreprises de coiffure, avec l’ensemble des partenaires sociaux de la branche coiffure, travaille sur la définition de fiches pratiques permettant de sécuriser l’exercice de la profession dans ce contexte sanitaire particulier où les gestes barrière semblent constituer l’un des remparts essentiels contre la propagation du virus. Il s’agit d’élaborer un plan de prévention des risques à l’échelle de la profession comprenant aussi bien des modalités techniques, organisationnelles, logistiques… que le port d’équipements de protection individuelle que ce soient pour les chefs d’entreprises, les collaborateurs et les clients, que ce soient pour la coiffure en salon et pour la coiffure à domicile.

Dès que ces travaux auront abouti, une large communication sera assurée. Nous vous invitons à consulter régulièrement notre rubrique actualités pour vous informer.

Concernant les annonces du 16 avril du Ministre de l’économie et des finances Bruno Le Maire qui a indiqué qu’il souhaitait que la coiffure démarre le 11 mai avec un protocole de sécurité défini comme nous venons de vous l’indiquer, l’UNEC y travaille. Christophe DORE, 1er Vice-président de l’UNEC a indiqué ce matin sur BFM TV / RMC que ces travaux seraient remis dans le courant de la semaine prochaine au gouvernement.

Le Ministre Bruno le Maire a également annoncé qu’il demandait l’annulation de 3 mois de loyers pour les entreprises de moins de 10 salariés. Cette annonce à caractère politique doit être précisée dans ces modalités techniques car pour contraindre ou imposer cela il convient de s’appuyer sur des dispositions réglementaires qui seront à l’évidence rapidement publiées.

Dès que ces travaux auront abouti et les modalités d’annulation de loyer définis, l’UNEC ne manquera pas de vous en informer.

Des questions sur les aides financières face à la crise sanitaire, votre situation et vos droits en tant que chef d’entreprise de coiffure ? Nos experts juridiques sont là pour vous accompagner !

reouverture des salons