COVID 19 : Dunkerque, 2ème agglomération en protocole sanitaire renforcé

La lecture complète de cet article est réservée aux adhérents

Les territoires de la communauté urbaine de Dunkerque (CUD) et de la communauté de communes des Hauts de Flandres (CCHF) connaissant un taux d’incidence de circulation du virus COVID 19 très élevé, un système de santé sous tension , un nombre de clusters en forte progression et un variant anglais devenu majoritaire dans certaines communes, le préfet du Nord a publié le 26 février un arrêté renforçant les mesures générales pour faire face à l’épidémie COVID 19.

Aussi, à l’identique des communes concernées des Alpes Maritimes (cf Newsletter N ° 42 du mercredi 24 février), il convient également sur ces territoires du département du Nord de respecter les prérogatives du couvre-feu du lundi au vendredi et les mesures de confinement les samedi et dimanche :

  • Un confinement le week-end du vendredi à 18h, jusqu’au lundi matin à 6h00 pour les WE du 26 et 27 février et du 06 et 07 mars

Les sorties sont soumises à autorisation sur la base de motifs dérogatoires (sport, rendez-vous médical, courses alimentaires, promenades, sortir son chien, etc).
En outre, les promenades sont permises pendant une heure et dans un rayon de 5 km autour du domicile et le port du masque est généralisé à toutes les agglomérations de la CUD et de la CCHF c’est-à-dire à toutes les zones urbanisées de ces territoires, y compris aux plages.

  • Nouvelles règles applicables aux commerces, mesures entrées en vigueur le lundi 1er mars et pour 15 jours

Les commerces et galeries marchandes de plus de 5 000 m2 sont fermées, sauf les commerces alimentaires, pharmacies et autres structures de santé.

Les salons de coiffure fermés dans les galeries de plus de 5000 m2 et les établissements de coiffure en fermeture administrative les 27 Février et 6 Mars, pourront bénéficier des aides gouvernementales. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés dès que les modalités d’accès notamment au fonds de solidarité au titre du mois de février et du mois de mars seront connues.

Enfin, lors de la conférence de presse du 25/02, le Premier Ministre Jean Castex a annoncé que 20 départements se trouvaient également dans une situation épidémiologique et hospitalière nécessitant une vigilance accrue et une surveillance renforcée. Cela concerne tous les départements d’Ile-de-France, certains départements des Hauts de France (Nord, Pas-de-Calais, Somme, Oise), certains départements de Provence-Alpes-Côte d’Azur (Alpes maritimes, Bouches-du-Rhône, Var), le Rhône, la Drome, la Moselle, la Meurthe-et-Moselle et l’Eure-et-Loir. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés dès que le gouvernement aura statué sur le sort de ces départements.

Un doute, une question relative aux réglementations en vigueur susceptibles d’impacter votre entreprise de coiffure ? Contactez dès à présent nos experts juridiques. Ils sont à votre service du lundi au vendredi par téléphone ou email.

Vous n’êtes pas encore adhérent à l’UNEC ? Rejoignez sans tarder les milliers de chefs d’entreprise de coiffure qui se reposent au quotidien sur l’expertise de nos équipes.