L’UNEC MAG numéro 24 est arrivé !

AU SOMMAIRE

  • Juridique et social : Zoom sur les opérateurs de compétences
  • Formation: FAFCEA : péril sur la formation professionnelle
  • Grand débat : Les 5 revendications phares pour le développement de la coiffure
  • Le compte personnel de formation : Comment ça marche?
  • Actualité : Victor et Célia : une comédie qui rend hommage à la profession
  • Tendance : L’art de colorer au naturel

L’EDITO

Cher(e)s collègues,

La formation qu’elle soit initiale ou continue est un élément clé pour évoluer tout au long d’une carrière. Nous le savons, 50 % des emplois seront ransformés dans les dix ans à venir et cela passe plus que jamais par un accès simplifié, rapide et plus juste à l’outil que constitue la formation. Pour vous, vos salariés, vos apprentis, elle représente une opportunité de développer ses compétences, d’étendre son savoir, de s’adapter au mieux aux changements, et ils sont nombreux, auxquels notre profession doit faire face : nouvelles habitudes de consommation, nouvelles réglementations, nouvelles techniques et tendances.

Avec la promulgation en septembre dernier de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, notre système de formation subit d’importants bouleversements : évolution du compte personnel de formation et du conseil en évolution professionnelle, remplacement des périodes de professionnalisation par le système “ Pro-A ”, refonte de l’architecture financière et de la gouvernance de la formation, certification obligatoire des organismes de formation,… et importante réforme de l’apprentissage

Nous traiterons plus particulièrement dans ce numéro la disparition des OPCA (Organismes Paritaires collecteurs Agrées ) au profit des OPCO (Opérateurs de Compétences) et la désignation pour la branche Coiffure de l’OPCO des Entreprises de Proximité. Pour autant, jusqu’à la date d’entrée en vigueur des dispositions relatives à la collecte par l’Urssaf, et au plus tard jusqu’au 31 décembre 2020, les OPCA demeureront agréés pour collecter les contributions des employeurs au titre du financement de la formation professionnelle et de l’alternance. Ce futur transfert de collecte, me permet d’évoquer le chaos dans lequel a été plongé en ce début d’année 2019, le financement de la formation des chefs d’entreprise et sur lequel nous revenons plus en détail dans ce numéro suite au transfert de collecte de la cotisation formation. Notre réactivité et notre ténacité ont d’ailleurs permis de débloquer rapidement la situation. L’UNEC reste particulièrement impliquée et vigilante quant à l’issue de l’ensemble de ces dossiers, d’autant plus que d’autres sujets liés à la formation vont émerger dans les semaines et les mois à venir : publication des travaux de la branche sur l’élaboration des coûts contrats pour la formation des apprentis, sortie des décrets sur la certification et les modalités d’audit des organismes de formation…. Je veillerai personnellement à ce que les professionnels de la coiffure puissent continuer à se former de façon qualitative et à performer tout au long de leur vie afin que notre beau métier ne cesse de progresser.

Bonne lecture à toutes et tous,

Bernard STALTER

L’UNEC MAG est exclusivement réservé aux adhérents de L’UNEC. Si vous souhaitez accéder à l’intégralité de l’UNEC MAG: