Reprise de l’activité de coiffure, l’UNEC maintient la pression

Beaucoup d’entre vous s’interrogent sur l’opportunité d’une fermeture de l’activité de coiffure alors même que suite au dernier confinement la profession avait été largement plébiscitée par l’ensemble des consommateurs et que tout le monde s’accorde à dire que le protocole sanitaire métier a été parfaitement respecté.

Le président Christophe Doré n’a de cesse d’intervenir en faveur d’une reprise de l’activité au plus tôt (rendez-vous ministériels, contacts téléphoniques, courriers, présence dans les médias …). Pour autant le Ministre Bruno Le Maire l’a clairement réaffirmé lors de son entrevue avec le président le 3 novembre dernier et encore hier dans les médias : la reprise de l’activité restera suspendue uniquement à l’évolution de la situation sanitaire et un point sur le sujet sera fait ce jeudi.

Depuis le début de la crise sanitaire l’UNEC a en outre multiplié les revendications en faveur de :

  • La mise en place du fonds de solidarité
  • La suppression des charges sociales- Le report ou l’exonération des loyers
  • Le report des charges d’exploitation
  • Le dégrèvement des impôts- La défiscalisation des heures supplémentaires
  • La mise en place d’aides financières pour l’acquisition de matériel de protection …
  • L’assouplissement du code du travail

Beaucoup d’entre-elles ont été entendues et mises en œuvre par le Gouvernement. L’UNEC maintient la pression pour rouvrir au plus vite