Vente de produits capillaires, les activités possibles en période de confinement

Beaucoup de coiffeurs s’interrogeaient lors du confinement du printemps dernier sur la possibilité de réaliser de la vente de produits capillaires soit par livraison soit par retrait.

Si au printemps le retrait de commande semblait compromis au regard des déplacements clients limités aux produits de première nécessité, il est en revanche cette fois-ci libéralisé et donc autorisé pour des produits capillaires.

S’agissant des livraisons, celles-ci sont toujours possibles aujourd’hui comme au printemps mais en respectant certaines précautions.

A noter que la poursuite d’une activité accessoire de vente de produits ne prive pas de la possibilité d’obtenir l’allocation du fonds de solidarité

Enfin, nous attirons votre attention sur la nature des produits mis à la vente.

Retrouvez une note détaillée sur le sujet dans votre espace adhérent ou directement dans votre boite mail via la newsletter qui vient de vous être adressée.

Des questions ? Des doutes ? Rejoignez l’UNEC et bénéficiez de l’accompagnement de nos experts juridiques et business pour faciliter votre quotidien de chef d’entreprise.